Musique et graphisme

"Quand la musique s'écrit et se chante autrement"


Ma passion pour la musique et mon goût prononcé pour le dessin m'ont rendu très sensible aux liens qui pouvaient exister ou se tisser entre les deux. La découverte du travail de Guy Reibel, avec ses jeux vocaux et son recueil édité chez Salabert avec des dessins de petits bonshommes, a certainement été pour moi un déclencheur d'une recherche au long cours sur les écritures graphiques de la musique.


Proposition de stage de deux jours

La musique peut parfois paraitre réservée à des spécialistes tant son écriture est un véritable codage qu'il faut apprendre pour pouvoir s'en servir. L'histoire de la musique, en particulier la deuxième moitié du XXème siècle, voit l'apparition de nouvelles écritures, proches du dessin, de la calligraphie, voire de la bande dessinée. Ces graphismes décryptés tous ensemble seront l'occasion d'explorations ludiques de nouveaux modes de jeux sonores avec la voix et le corps.


Objectifs : découvrir de nouvelles écritures de la musique dans le contexte de l'histoire de la musique (des années 60 aux Etats-Unis puis en Europe), développer de nouveaux outils pour favoriser la créativité et permettre l'accès à tous à la musique (sans notion de solfège), découvrir les liens possibles entre couleurs, traits et monodie et polyphonie.


Descriptif : des séquences de réalisation de partitions graphiques (Cage, Schaeffer, Berberian, Cardew, Brown, Reibel, Flusser) alterneront avec des moments de création à partir des principes ou des idées des compositeurs découverts.


Possibilité d'envisager une version à distance d'une heure trente.

La pratique des répertoires sera remplacée par des écoutes. Des temps de discussion permettront d'aborder les questions de pédagogie liées à ces répertoires.








2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout