Mirtha et Thierry, deux compositeurs et amis

En ce mois de septembre, j'ai fêté la sortie du recueil de pièces en parlé-rythmé de Mirtha Pozzi aux éditions A Cœur Joie et ma participation au conseil artistique de Thierry Machuel, deux compositeurs que j'admire et connais depuis longtemps.


Ainsi commence l'avant-propos que j'ai rédigé pour l'édition du recueil Du rythme à la parole de Mirtha Pozzi :

Il y a plus de dix ans, je découvrais, lors d’un stage que j’animais au CFMI d’Orsay autour des partitions graphiques pour chœur dans la musique du XXe siècle, et par un hasard de ceux qui font bien les choses, une partition manuscrite de Mirtha Pozzi. De prime abord, il semblait y avoir des groupes de chanteurs (et non la répartition habituelle par pupitres) avec une implantation spécifique prévue dans l’espace, des cellules rythmiques réalisées en voix parlée qui se superposaient ou se répétaient en créant progressivement une forme et, pour me plaire plus encore, un texte en langage inventé, avec des mots pleins de possibilités sonores que j’entendais immédiatement dans ma tête. Ce que j’avais « entendu » ainsi et le fait que le manuscrit était presque à l’état de brouillon, me donnèrent envie de prendre contact avec l’auteur.

Ce fut le début d’une longue collaboration professionnelle afin d’accompagner Mirtha Pozzi dans l’édition de ses pièces pour chœur (un grand merci aux Editions A Cœur joie qui ont accepté et continuent de poursuivre cette aventure) et surtout, la naissance d’une amitié grâce à laquelle je pus voir et suivre une compositrice au travail, « en travail ».

N'hésitez pas à vous procurer ce recueil (chaque titre est également disponible en séparé). Il vous donnera de belles idées de chœurs parlés, accessibles à tous, et pleins de poésie, à la fois littéraire et sonore.


Thierry Machuel est également un ami de longue date. Son œuvre pour chœur est très importante et s'appuie toujours sur des textes de grands poètes. Le texte est premier pour lui. Je me souviens l'avoir invité, en partenariat avec le CDMC il y a quelques années, pour parler de l'écriture de ses pièces pour chœur réalisées à partir de la parole des détenus de Clairvaux (voir le très beau film documentaire de Julien Sallé réalisé sur ce sujet 2CDs + 1DVD Aeon, AECD1092 ). L'écoute du sens mais aussi l'écoute du rythme et de la mélodie des mots sont une grande source d'inspiration pour lui. Extrait de la présentation sur son site : La caméra filme la rencontre de Thierry Machuel avec les prisonniers auteurs des poèmes qu’il met ensuite en musique. Liberté, évasion, désir de dignité, humanité et souffrance… c’est un terreau très riche pour le compositeur toujours attentif au sens précis des mots: “...Cité des âmes perdues, compagnon de misère, murs où transpire la souffrance… “.

La première nuit passée en incarcération est toujours la plus dure… réflexion sur sa propre vie et le poids des actes à assumer désormais.

Le compositeur face aux prisonniers, écoute leurs poèmes, recueille leur détresse et leur désir de beauté (un rossignol qui chante, un chevreuil dans la forêt, l’appel et la beauté de la nature…). “Hier ne compte pas, hier ne compte plus. Le passé est passé… ce qui compte maintenant c’est notre vie future… Moi je t’aime au présent, au futur…”

Son site internet http://thierrymachuel.com est en train d'être totalement remanié afin de pouvoir mieux faire connaître son œuvre. Il sera bientôt possible de passer commande de ses pièces facilement.

En septembre, il avait invité ses amis à réfléchir avec lui à Tours sur les actions à mener pour diffuser plus largement sa musique. Magnifique week-end et sûrement plein de beaux projets à venir !




26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout