L'objet magique

Une fois terminé, F. a dit qu'il s’agissait d'un objet magique pour schizophrène avancé ! Je ne sais comment je dois le prendre...

J'aime tisser et de vieux pieds de framboisiers conservés (pour au cas où, car ils avaient une belle forme) m'ont servi de support de tissage. Ficelle, laine cardée par moi des moutons de J. et mèches teintées de vers à soie ont été utilisés au gré de l'inspiration.

J'ai un peu cherché sa place dans la maison pour finalement le poser dans un verre sur une cheminée.