La hure de sanglier

C'est certain, il faut avoir l'odorat bien accroché quand on cuisine une tête de sanglier ! Mon voisin Bernard l'avait récupéré auprès de chasseurs et lui a enlevé tous les poils et la peau puis l'a scié en morceaux.

J'ai testé la recette du chef étoilé Patrick Asfaux. Sa proposition de mettre des poires au vin au milieu de la terrine m'a séduite. J'ai dû prendre deux grandes marmites tellement cette tête est grosse ! La recette est facile. Le plus long, c'est de dégager tous les morceaux de viande quand la tête est bien cuite et de les couper.

Au final, un grand moule à cake et une terrine de remplis. Autant dire que j'en ai congelé ! Avis aux amateurs !

Si j'en refais, je crois que je mettrai du vin blanc au lieu du Cahors.


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout